Astronomie

suivez nous du 21 au 30 mars 2017 avec Thomas pesquet

Voici le planning de l'école (au sol) et le planning de Thomas à bord de l'ISS :

Suivez jour après jour sur cette page leur réalisation à bord de la Station spatiale internationale (ISS).

Le compte Twitter de Thomas Pesquet : @Thom_astro.

Facebook pour toutes les écoles

Mardi  21 mars (sol 1)

Léane GREVA (6ème 4) mesure le degré d'humidité pour l'expérience CERES et a arrosé des graines de moutarde, de radis et de lentille.

MAINTENON

- au sol : CERES : arrosage des graines, CrISStal : immersion du cristal dans la solution saline saturée, CatalISS (ci-dessous) : mélange des solutions pour la réaction enzymatique ;

1er jour

station spatiale

- à bord : Installation des expériences par Thomas Pesquet et 1res photos  CERES, CrISStal et CatalISS (ci-dessous) postées sur le site ;

A bord, la préparation CatalISS a consisté en : déballage des seringues et injection de 3 mL de soda (Sprite "dégazifié") dans la gélatine. Entre les vannes de connexion des seringues se trouvait de la pepsine en poudre qui a été dissoute et emportée par le liquide. La pepsine est l’enzyme responsable de la digestion de la gélatine. Crédits : ESA/T. Pesquet.

Mercredi 22 mars (sol 2) :

CERES : étude de la croissance des plantes (graines de lentilles, moutarde et radis).
Expérimentation du 21 au 30 mars.
CrISStal : étude de la croissance des cristaux. Expérimentation du 21 au 23 mars.
CatalISS : étude de la réaction catalytique. Dans ce but, la catalyse opérera à partir d'enzymes (pepsine) et de gélatine alimentaire pour une réaction d'une durée de 3 jours.
Expérimentation du 21 au 23 mars.

maintenon

- au sol : Prises de photos de chaque expérience : dans l'ordre (ci-dessous) CERES, CatalISS et CrISStal.

  • 2ème jour
  • 2ème jour
  • 2ème jour

station spatiale


- à bord : photos CERES, CatalISS postées ci-dessous) ;

Après arrosage des graines pour activer la germination, les supports ont été placés dans la boîte en polycarbonate. L’expérience CERES de croissance des plantes a ensuite été placée ce jour dans la serre Veggie (Vegetable Production system), un module qui peut accueillir plusieurs types de plantes cultivées selon plusieurs techniques. Crédits : ESA/T. Pesquet.

Jeudi 23 mars  (sol 3) - Fin de l’expérimentation CrISStal, CatalISS :

Tom ROUDET et Aléxis CASTAGNA (6ème 4) avec l'expérience CrISStal dans les mains d'Aléxis.

maintenon

- au sol : Prises de photos de chaque expérience dans l'ordre (ci-dessous) CERESCatalISS et CrISStal.

  • 3ème jour
  • 3ème jour
  • 3ème jour

station spatiale

- à bord : photos CERES, CrISStal, CatalISS ;

Un germe cristallin pour l'expérience CrISStal a été préparé au sol et inséré dans un sachet étanche avant le départ de Thomas Pesquet pour l’ISS. Des cristaux de sel de Seignette (ou de Rochette) ont été préparés dans 3 seringues de 60 ml. Crédits : ESA/T. Pesquet.

Vendredi 24 mars (sol 4) :

La maquette de la station spatiale réalisée par les élèves

maintenon

- au sol : CERES : prise de photo ;

  • 4ème jour
  • 4ème jour
  • 4ème jour

station spatiale

- à bord : photos CERES  postées sur le site ;

Au quatrième jour dans l'ISS, les plantules de l'expériences CERES continuent leur développement dans des directions aléatoires, déterminées par leur position initiale. La croissance des graines de moutarde (M) est moins rapide que celle des lentilles (L) et des radis (R).  Crédits : ESA/T. Pesquet.


Du lundi 27 mars au jeudi 30 mars :

Toucas Lily-Valentine, Combalbert Sarah, Soyeux-Perello Alyssia, Resh-Sanchez Mathias et Greva Léane pour leur dernière semaine de mesure.

maintenon

- au sol : CERES : prise de photos chaque jour.

  • 7ème jour
  • 7ème jour
  • 7ème jour

station spatiale

- à bord : photos CERES le 28 et le 30 mars.

conclusions

A propos de l'expérience de la germination des plantes (CERES) :

Les plants ont très bien pousser dans la station spatiale internationale. Sans l’effet de la pesanteur, on s’attend à ce que les racines ne poussent pas vers le bas. En revanche, elles ont bien poussé selon une série d’angles aléatoires. Toutefois, on n'a pas pu tellement le remarquer car les plants dans l’expérience sur terre poussent dans une boîte de Pétri. En conséquence, leurs racines ne poussent pas non plus vers le bas. Elles poussent en revanche le long de la boîte de Pétri jusqu’à ce qu’elles heurtent le bord, où elles ont tendance à pousser vers le bas.
Les pousses des plants cultivés dans l’espace ont poussé au moins aussi bien que celles cultivées sur terre ou sont un peu plus grandes car elles ne sont pas inhibées par l’effet de la pesanteur.
Pour se développer ; les racines et les pousses ont trouvé leur voie à partir du dessous du plastique qui les retient en position. En conséquence, les images initiales peuvent paraître assez différentes de celles de l’expérience sur terre car elles doivent pousser latéralement pour échapper aux limites du plastique.
Ces résultats ont très bien démontrer que la culture de légumes dans l’espace comme source d’alimentation des équipes d’astronautes est une option tout à fait réalisable.

A propos de l'expérience de l'étude des enzymes dans l'espace (CatalISS) :

En orbite et donc dans des conditions de microgravité, l’attraction gravitationnelle de la Terre
n’affecte pas les deux seringues car elles sont en chute libre. Il n'y a pas de différences entre les deux ensembles de seringues. La pepsine ne subit pas de forces externes et les deux ensembles devraient produire de la gélatine qui est équitablement digérée.
Sur Terre, par contre, la gravité a joué un rôle. Comme la pepsine digère la gélatine, elle transformera la gélatine en une solution d’eau contenant des peptides (petits fragments de protéine). La solution de pepsine possède une densité plus importante que la solution de peptide. Par conséquent, pour l’ensemble qui a la pepsine au-dessus de la gélatine, la solution de pepsine est resté dans une couche au-dessous de la solution de peptide et est resté au contact de la gélatine. Cependant, pour l’ensemble qui a la gélatine au-dessus de la pepsine, la pepsine plus dense forme une couche en dessous de la solution de peptide. Mais dans cette disposition, c’est la solution de peptide qui est en contact avec la gélatine et non pas la pepsine. Comme les enzymes n’ont pas de contact aussi bon, cet ensemble de seringue montre moins de digestion de la gélatine.

A propos de l'expérience de la croissance cristalline sur Terre et dans l'espace (CrISStal) :

Le cristal cultivé sur Terre devrait être composé de nombreux petits cristaux, ce qui lui donne une forme moins régulière que le cristal cultivé par Thomas. Il est également susceptible d'être globalement plus grand.
L’une des raisons pour lesquelles le cristal cultivé sur la Terre se compose de cristaux plus petits que ceux cultivés à bord de l’ISS est liée à la vitesse de refroidissement. Le rayonnement et la conduction auront toujours lieu sur l'ISS, mais sans les effets de la convection qui repose sur l’élévation de liquides moins denses et plus chauds dans des liquides plus denses et plus froids. Par conséquent, la solution saturée dans l'expérience sur Terre devrait refroidir plus rapidement, produisant des cristaux plus petits et en plus grande quantité qui vont nucléer (ou « germiner ») sur le germe cristallin.
Tandis que les cristaux sur le germe cristallin de la Terre est plus petits que dans l’expérience de Thomas, la taille globale du cristal est susceptible d'être plus grande, car les ions sel seront extraits de la solution plus rapidement, conduisant à une plus grande taille globale de cristaux.
En outre, sans l'effet des courants de convection, la solution à bord de l'ISS est moins perturbée, conduisant à moins d'imperfections dans la forme des cristaux.
Il y a une grande quantité de cristaux dans le fond du bécher, en raison de la pesanteur qui a attiré les ions vers le bas. À bord de l'ISS, il y a moins de sites de nucléation supplémentaires – mais les sites peuvent se développer n'importe où.

Où est le "haut" ? où est le "bas" ? Là est la question ?

"Je ne comprends pas pourquoi il n'y a ni de haut et ni de bas dans l'iss. On me dit que c'est parce qu'il n'y a pas de gravité, mais comment peut-on alors trouver la masse d'un corps dans l'iss ?"

L'éclipse solaire du 20 mars 2015

Une éclipse solaire se produit lorsque la Lune se place devant le Soleil, occultant totalement ou partiellement l'image du Soleil depuis la Terre. Cette configuration peut se produire uniquement durant la nouvelle lune, quand le Soleil et la Lune sont en conjonction par rapport à la Terre.

lien utile


Eclipse partielle de Soleil observée au lycée Maintenon le 20 mars 2015

(APN Nikon D40, objectif 300 mm)

Comprendre une éclipse de Soleil ...

L'événement spatial de l'année 2014

La Mission ROSETTA Mission de l'Agence Spatiale Européenne (ESA) a pour objectif l'étude de la comète Churyumov Gerasimenko. La sonde Phylae a attéri le 12 Novembre 2014 à 17h03.

Et pourtant rien ne s'est passé comme prévu (un exploit !!!)

Plus...

La descente de philaé sur la comète

les chiffres-clés de la mission

Un nouveau lanceur compétitif
Ariane 6, décliné dans ses 2 versions, A62 et A64, sera à même de répondre aux attentes du marché des lancements de satellites de masse moyenne (jusqu'à 5t) et de masse lourde (jusqu'à 10,5t) en orbite de transfert géostationnaire (GTO). Le vol inaugural du nouveau lanceur est prévu en 2020 au Centre spatial guyanais. 

éphémérides


Dans le langage courant, l'éphéméride désigne ce qui se passe journellement ; l'éphéméride du jour est la liste des événements marquants de ce jour. Par extension, les éphémérides astronomiques désignent a priori une table journalière de positions de corps célestes mobiles (ceux du système solaire) ainsi que des phénomènes astronomiques ayant lieu ce jour telles les éclipses. Les éphémérides de positions sont donc avant tout la représentation d'un mouvement. Les éphémérides que l'on connaît sous forme de tables de nombres sont les plus courantes et les plus anciennes, mais ce n'est pas la seule forme possible et, de nos jours, ce n'est plus la forme la meilleure car il en existe maintenant d'autres beaucoup plus performantes.

Ephémérides astronomiques 

un soir sur la terre

Croisssant de Lune 3/1/2017
Levé de Lune sur l'île du Levant
12/7/2017 à 10h30 (HL)
Croissant de Lune 10/9/2015

EXO-ISS Education

Projet 2017 avec Thomas Pesquet